Le comité de soutien à l’initiative Genève Zéro pub regroupe plusieurs associations de la société civile qui ont collaboré pour concrétiser l’initiative dès la première heure. Le comité d’initiative a depuis évolué et plusieurs associations et partis politiques se sont joints à la cause.

Les associations initiantes





Genève sans publicités

Genève libérée de l’invasion publicitaire

Les associations et partis ayant rejoint le comité unitaire




















Ailleurs en Suisse Romande

Bien d’autres communes débattent actuellement de leur politique d’affichage publicitaire – Genève n’est pas seule!

La carte ci-dessous, produite et mise à jour par Sortir de la Pub, présente les différents projets en cours dans les communes romandes. Cliquez sur une commune pour en savoir plus !

See full screen

Elles et ils nous soutiennent

« Depuis que je suis tout petit, la publicité me gêne, sans doute à cause de la vénalité qu’elle induit. Supprimons-la en Ville de Genève, et ensuite, supprimons-la partout : je n’ai pas envie que mes petits-enfants subissent encore son emprise. »
Aloys Lolo, Dessinateur


« Sollicitée de toutes parts d’appels au consumérisme, je ne supporte plus cette pollution visuelle qui envahit mon esprit. Utopie que ce désir de pages blanches sur lesquelles nous pourrions exprimer autre chose ? Peut-être… Mais, en moi un grand besoin d’air. »
Greta Gratos, artiste polymorphe

« Redonnons aux images  dont nous sommes quotidiennement bombardés dans la rue ou ailleurs une vraie valeur, autre que mercantile. Laissons l’imagination, la création s’exprimer dans les espaces précieux libérés par l’initiative Genève Zéro Pub. »
Stéphane Montavon, peintre et dessinateur


« Je soutiens cette initiative car nos corps ne sont pas à vendre. Ils sont de manière générale stigmatisés dans l’espace public et reproduisent les inégalités de genre. »
Fabienne Abramovich, chorégraphe et cinéaste

« Je garde en tête ces panneaux publicitaires, devenus blancs pendant le confinement, recouverts de dessins d’enfants, qui m’ont procuré de la joie. Libérer l’espace public de la publicité, c’est pour moi regarder la ville autrement, ne plus subir l’injonction d’acheter telle ou telle chose dont le plus souvent, je n’ai pas besoin. »
Jérôme Richer, auteur et metteur en scène


« Le fait qu’un groupe de citoyens se constitue et s’organise est le signe d’un malaise réel. Le bombardement auquel nous sommes soumis quotidiennement de la part des publicités est vécu par beaucoup comme une agression, c’est le moment que les autorités en tiennent compte. »
Silvia Fabiani, vidéaste et vidéo-performeuse

« Parce que la seule publicité qui vaille est celle des idées. »
Philippe Macasdar, acteur et metteur en scène


« Contrairement à ce que certains affirment, l’initiative Genève Zero Pub n’impactera pas les associations locales qui œuvrent dans les arts et la culture. Bien au contraire, elles vont en profiter. Je la soutiens aussi parce que j’estime qu’il est temps de prendre des mesures drastiques contre la surconsommation. »
Béatrice Graf, représentante des milieux artistiques et culturels au Conseil consultatif de la culture

« Libérer l’espace visuel de ces invitations sournoises à la consommation, c’est libérer l’esprit des pensées et émotions parasites. C’est permettre à chaque individu de cultiver des réflexions plus profondes autour de l’humain et de la nature, desquelles créativité intérieure et empathie fleuriront plus librement. A mon sens, cette initiative revêt une symbolique quasi spirituelle si nécessaire dans une société qui, bien trop souvent, semble confondre bonheur et confort matériel. »
Mourah, chanteur et compositeur


« Les Genevoises et les Genevois sont appelés à voter pour l’interdiction de la publicité commerciale dans leurs rues. C’est une chance inouïe de reprendre la rue, de reprendre la ville, de proclamer qu’elle appartient à ses habitant·es. C’est le combat de la liberté contre l’aliénation et, partant, celui de la raison contre la grande folie mercantile, prédatrice, que représentent ces appels forcenés à la discipline consumériste – et qui font passer les ordres de marche que reçoivent nos jeunes recrues pour des morceaux de poésie. »
Quentin Mouron, écrivain

« Vive le vide et le retour de l’imaginaire ! »
Jérémie Mercier, graphiste, La Mine


« La publicité est un avilissement de tout ce qui fait la singularité et la beauté de l’être humain.  Elle véhicule des stigmates machistes, inégalitaires, promeut une image tronquée des corps, fait l’apologie de l’individualisme et du mépris d’autrui. Elle est une agression, une insulte et une pollution permanente. De l’air ! »
Dominique Ziegler, auteur et metteur en scène

« Une vie soutenable et juste impose que nos besoins soient arrimés à une délibération collective et raisonnée – non à l’enjôleuse réclame. »
Matthieu Menghini, Maître d’enseignement HES, historien de l’action culturelle


« Éliminer la publicité de la ville signifie libérer une multitude d’espaces pour l’imagination du visuel et du sentimental. Car qui, après un long voyage, traversera ces rues, s’arrêtera pour reposer et saura qu’il est arrivé ici, parce qu’il sentira que son regard est finalement libre d’imaginer. »
Alessandro Chidichimo, Collaborateur scientifique, Université de Genève

« Il existe 1000 bonnes raisons de soutenir Zéro Pub. La publicité commerciale a progressivement colonisé l’espace public et, à travers lui, nos esprits et nos institutions. Rouage essentiel de la marchandisation généralisée du monde (de l’attention, des corps, de la nature, etc.) qui est nécessaire à l’expansion de tous les marchés, cet instrument du consumérisme s’est institué comme un pilier du système industriel capitaliste, générant nombre de « bullshit jobs » et départements marketing en entreprise, mais aussi  dans nos écoles et universités. Dans une perspective décroissante, l’endiguement de la publicité commerciale et sa résorption ne représentent qu’un petit pas vers davantage de sobriété conviviale et de durabilité, mais un pas indispensable. »
Pierre Kohler
, Dr en économie, économiste à la CNUCED, membre de Décroissance Suisse


« Les tenants de l’idéologie libérale ressassent leur credo capitaliste habituel. Le système actuel profiterait en fin de compte à toutes les classes sociales. Ainsi, ils traitent de naïfs ou de communistes ceux qui s’y opposent, comme il le font pour toutes les initiatives prônant plus d’égalité et la responsabilité de l’Etat pour y parvenir. Chaque côté aligne des arguments moraux en sa faveur mais l’objet a, aujourd’hui, une autre dimension. Celle-ci concerne tous les citoyens et peu de gens la conteste : celle du danger climatique et de la destruction des ressources naturelles et de l’environnement, auxquels contribuent tous les comportements de surconsommation. L’initiative Genève Zéro Pub nous incite à cette prise de conscience. Rien que pour cette raison, nous devrions l’approuver. »
Thierry Deonna, Professeur émérite, Unité de Neurologie et de Neuroréhabilitation Pédiatrique, CHUV, Lausanne

« La pub dans l’espace public, on ne peut y échapper qu’en acceptant cette initiative. Autrement, pas d’autre choix que de la voir. Et l’on sait que malgré nos défenses conscientes elle nous influence quand même. Autoriser la pub dans l’espace public, c’est autoriser l’état à louer notre attention contre de l’argent, alors que notre attention est un de nos biens les plus privés, les plus précieux, et aussi les plus convoités à notre époque. Un bien qui en plus ne lui appartient pas. Que l’état loue notre attention pour un montant qui est en plus dérisoire ne fait qu’aggraver la chose. »
Samia Hurst, Directrice, Institut Histoire, Ethique & Humanités, Université de Genève


« Le texte soumis au vote a été bien réfléchi dès le départ et il sert déjà d’exemple pour de nombreuses autres communes en Suisse romande. »
Nicolas Rey, Sortir de la pub

« La pub nous est imposée à tous les coins de rue et sur nos téléphones en permanence. Il me paraît évident que les espaces d’affichage public de la Ville ne doivent pas participer à la promotion de la surconsommation qui nuit aux habitantes et habitants de la Ville et à toutes les personnes qui utilisent l’espace public. »
Léa Winter, membre du comité de la Boutique Ayni et du groupe postcapitalisme romand postcapitalisme.ch


« La publicité commerciale, c’est comme souffler sur le feu de la surconsommation. Cette surconsommation est une source majeure de destruction de notre environnement. Climat, océans, forêts, biodiversité, nos ressources sont partout sous pression. Limiter la publicité, c’est protéger la planète. »
Florian Kasser, Greenpeace Suisse

« Je soutiens Genève Zéro Pub car la publicité est créatrice d’inégalités sociales. Elle crée de faux besoins, encourageant compulsion, désir d’accumulation et gaspillage. Elle est aussi créatrice d’inégalités représentatives et contribue à la pérennisation de stéréotypes en véhiculant des valeurs individualistes, souvent dépréciatives et sexistes. »
Anja Imobersteg, Chargée de projets, Swiss Fair Trade


« La publicité est l’un des principaux moteurs du système qui nous fait dépasser les limites planétaires. Ras-le bol de se ballader dans la rue et se faire vendre des voitures et des voyages en avion: mettons fin à l’agression publicitaire ! »
Thibault Schneeberger, coordinateur ACTIF-TRAFFIC

« La publicité est notre ennemi numéro 1 car elle encourage la surconsommation. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi une fois dans un magasin vous choisissiez cette marque plutôt qu’une autre ou ce modèle en particulier? Il y a de fortes chances pour que la réponse soit la suivante: vous avez sans doute vu une publicité à propos de ces produits. L’effet de redondance a un impact direct sur nos choix d’achats. Je dis oui à Genève Zero Pub pouvoir continuer à bénéficier de mon libre arbitre. »
Laurentina Vais, assistante en soins et santé communautaire


« Nous avons déjà assez de voitures en ville. Nul besoin de les retrouver sur tant d’affiches commerciales. Réapproprions-nous notre ville ! »
Ilan Lew, Président du Cercle Martin Buber

« Votez Genève Zéro Pub pour réduire la surconsommation et pour se réapproprier sa liberté de penser et sa liberté d’esprit »
Béatrice Faidutti-Lueber, Directrice Association Appartenances Genève


« La raison pour laquelle je soutiens l’initiative Genève, zéro pub, c’est parce que la publicité, en général et commerciale en particulier, est l’une des manifestations les plus pernicieuses de la société de l’homo-economicus. Elle nous conduit vers un asservissement consumériste et une mise à sac du vivant. L’achat me déplait parce qu’il est accaparement, possession. Je lui préfère le don, l’échange, le prêt ou la mutualisation. La publicité nourrit l’individualisation, la fragmentation du corps social via l’appropriation. Posséder devient le but compulsif de tout un chacun : se singulariser ET appartenir à une communauté illusoire par l’achat et son corollaire de pièges et d’outils (mode, soldes, bonus, obsolescence programmée, délocalisation, centrale d’achat, etc.). Quelle tromperie ! La pub, comme le dit bien le slogan, nous fait dé-penser. Il faut éliminer la publicité commerciale par souci de dignité envers nous-même et par respect pour le monde dont nous ne sommes que partie. »
Louis Chenaille, Chargé de communication, Organisation mondiale contre la torture

« L’espace public est le lieu où une société libre définit et débat de la manière dont elle veut vivre ensemble. La publicité extérieure commerciale (qui représente en Suisse 90% de la publicité extérieure) est à l’opposé de cela. C’est une privatisation de l’espace public, principalement par de grandes marques de consommation internationales et nationales. Avec cette initiative, ce sont finalement les gens et non les entreprises qui décident de la voix qui sera entendue dans l’espace public. »
Christian Hänggi, Président IG Plakat | Raum | Gesellschaft, Zurich


« Réguler la pression publicitaire et libérer l’espace public du marketing commercial sont des actions nécessaires afin de construire ensemble un futur où le respect et le bien-être de la planète et de l’individu retrouvent leur place légitime au centre de l’intérêt collectif. »
Adrian Stiefel, responsable et fondateur de l’Antenne LGBTI Genève, Église protestante de Genève

« Pour que le quotidien ne s’insinue pas sournoisement en nos inconscients avec ses asservissants messages d’incitation à la consommation. »
Danièle Warynski, Présidente de l’Association de la Maison de quartier de Plainpalais


« La publicité commerciale, malgré l’expérience esthétique et sémiotique qu’elle peut offrir, vous donne toujours un ordre : Acheter ! Pourquoi devoir partout subir cette injonction dans la Cité ? »
Leonardo Rodriguez Perez, Président, Maloca Internationale

« La seule excuse pour nous imposer des affiches dont le but est de faire gagner encore plus d’argent à des sociétés privées est qu’elles sont censées nous donner des informations utiles. Des informations ? Vraiment ? Il y a quelque chose de malsain dans une société inondée de publicité commerciale. Au moins le domaine public doit y être fermé. »
Gabriel Barta, vice-président, Basic Income Earth Network (BIEN-CH)


« L’espace public ne devrait pas pouvoir être privatisé par des entreprises pour nous inciter à consommer plus. L’espace public sans publicité, c’est un espace plus agréable qui laissera la place à de nouveaux potentiels comme de nouveaux mobiliers urbains, des arbres et des affichages permettant plus d’expression citoyenne. »
Salma Selle, Conseillère municipale socialiste en Ville de Genève

« L’affiche c’est le dernier mètre avant l’achat, l’espace public n’est pourtant pas un espace commercial. Genève sur les traces de Grenoble, qui a réussi avec brio à remplacer ses panneaux publicitaires par des arbres ! »
Delphine Klopfenstein Broggini, Députée genevoise Verte au Conseil national


« La publicité commerciale pousse à surconsommer, à s’endetter, à suivre les normes de la société capitaliste : être mince, sexy et conforme, manger beaucoup, surtout de la viande, prendre l’avion, posséder une grosse bagnole, avoir des rêves de grandeur impossibles à réaliser, bref nous pollue l’esprit. Je m’engage pour un OUI à Zéro Pub, car c’est un pas minuscule, certes, mais un pas vers la décroissance, le changement de société pour lequel je me bats ! »
Maryelle Budry, militante féministe, membre de solidaritéS, conseillère municipale EàG, Ville de Genève

« Parce que notre bonheur dépend de l’état de la planète, et non de l’achat de biens ou de services, je vote OUI à Genève Zéro Pub »
Isabelle Pasquier-Eichenberger, Députée genevoise Verte au Conseil national


« Genève Zéro Pub débarrassera l’espace public de ces affiches standardisées, sinistres et parfois sexistes des marchands de bagnole, des assurances et consorts qui polluent l’espace public depuis des années pour laisser la place à la culture, la curiosité et l’inventivité. »
Christian Dandrès, Député genevois socialiste au Conseil national

« Je soutiens l’initiative Genève Zéro Pub car la publicité commerciale diffuse, entretient et renforce les stéréotypes sexistes. »
Françoise Nyffeler, Députée Ensemble à Gauche, membre du Collectif genevois de la Grève féministe


« J’invite à voter oui à Genève Zéro Pub car la libération de l‘espace public de la publicité visuelle permet de contribuer à réduire la surconsommation fort nocive pour l‘environnement. »
Carlo Sommaruga, avocat et Député genevois socialiste au Conseil des Etats

« L’espace public doit être revalorisé comme lieu d’échange et de rencontres, protégé du flux de la surconsommation »
Lisa Mazzone, Députée genevoise verte au Conseil des Etats


« Libérer l’espace public de la pression commerciale est un progrès majeur pour le mouvement vers  la transition sociale et écologique. C’est aussi un étape importante dans la mise en œuvre effective de nos droits culturels. »
Emmanuel Deonna, Député socialiste au Grand Conseil genevois et membre du comité d’initiative « Genève Zéro Pub: Libérons nos rues de la publicité commerciale »

« J’ai toujours été gêné par la publicité commerciale dans l’espace public. D’abord, L’espace public appartient à tout le monde et la publicité commerciale le privatise. Ensuite, la publicité commerciale n’est pas informative. Si je souhaitais m’intéresser à un produit, je m’informerais sur celui-ci différemment. On encombre l’espace public et on l’encombre sans donner aucune espèce de plus-value. »
Robert Cramer, avocat, ancien Conseiller aux Etats et ancien Conseiller d’Etat


« Je suis tout à fait favorable à ce qu’on arrête de pousser les gens à la consommation par des arguments non-logiques et émotionnels. Nous sommes dans un monde où il y a des écarts énormes. Certaines personnes consomment beaucoup trop et d’autres n’ont encore rien au niveau planétaire. Nous devons maintenant arriver à une consommation responsable. La publicité commerciale fait tout pour nous détourner de nos responsabilités, pour nous inciter à agir sans réfléchir. »
René Longet, expert en développement durable, ancien conseiller national et maire d’Onex

« Genève Zéro Pub participe à lutter contre la surconsommation. Et la sobriété, c’est bon pour la planète ! »
Nicolas Walder, Député genevois Vert au Conseil national


« Les bigs pharmas dépensent plus en publicité qu’en recherche et développement : cherchez l’erreur ! »
Stéfanie Prezioso, Conseillère nationale, Ensemble à Gauche

« La publicité a pour but d’orienter le choix des consommateurs. Elle influence surtout des personnes faibles et fragiles dont la capacité de discernement est alterée ou non avérée, qui la confondent avec une information objective. De plus, elle pollue visuellement l’espace public. Elle n’est pas à confondre avec les programmes sportifs ou culturels. »
Laurent Jimaja, Conseiller administratif, Le Grand Saconnex, Les Vert·es genevois·es


« Je défends le droit à des espaces publics libérés de la logique marchande, cette logique qui nous a mené, aujourd’hui, à une situation de dérèglement climatique dont nous subirons les conséquences pour le reste de notre vie. Libérer l’espace public de la publicité, c’est une lutte politique pour privilégier le vivre-ensemble plutôt que la soumission de notre attention à des fins capitalistes. »
Joëlle Minacci, Députée, Grand Conseil vaudois, Décroissance Alternatives

« Oui à un espace public libéré de la publicité commerciale. Changement de paradigme nécessaire à l’heure du dérèglement climatique »
Benedict Amsellem-Ossipow, Avocate, Les Vert·es genevois·es

D’autres associations,  groupements et personnes soutiennent le comité : Le Journal Moins, Magasins du Monde, IG Plakatraum Gesellschaft , Extinction Rebellion, Agissons, Carrefour-Rue, La Cantine scientifique, Mouvement populaire des familles, Syndicat des services publics (SSP),Coopérative Le Nid, Coopérative La Manivelle, Collectif BreakFree, Fondation Images et Sociétés, La Marmite, Université populaire nomade de la culture, Décroissance SuisseMaloca InternationaleAssociation Marisa Cornejo Studio, Jeunesse socialiste GE, Jeunesse verte GE, Jeunesse solidaire GE

Lucas Luisoni, Réseau Objection de croissance

Emmanuel Deonna, Genève sans publicités

Ada Amsellem Bernier, Genève Libérée de l’invasion publicitaire

Olivier Zimmerman, Réseau Objection de Croissance

Jean Rossiaud, Quartiers collaboratifs & Les Idées

Samia Hurst Majno, Professeure ordinaire, Directrice, Institut Ethique, histoire & Humanités, Université de Genève

Pietro Majno, Professeur, Chef du département de chirurgie, Hôpital du Tessin

Noé Forissier, Genève libérée de l’invasion publicitaire

Ekaterina Dimitrova, Quartiers collaboratifs

Fabienne Abramovich, chorégraphe & cinéaste

Albert Anor, syndicaliste retraité

Elidan Arzoni, acteur et metteur en scène

Karine Aubin, Monnaie Léman & Quartiers collaboratifs

Omar Azzabi, président, Les Vert.e.s, Ville de Genève

Karim Bakhti, fondateur, Société Collibrille

Alex Baladi, dessinateur

Claire Balleys, Professeure associée, Faculté des sciences de la société, Medi@lab, Université de Genève

Umberto Bandiera, syndicaliste, conseiller Com.It.Es Genève

Roberto Baranzini, Professeur associé, Département d’économie, Université de Lausanne

Gabriel Barta, Vice-président, Basic Income Earth Network

Jean Batou, Député, Ensemble à Gauche, Genève

Ariane Baud, Agissons Vaud

Diane Baud, assistante culturelle

Olivier Baud, Député, Ensemble à Gauche, Genève

Flynn Maria Bergmann, Artiste plasticien

Joëlle Bertossa, Coprésidente, Parti socialiste Ville de Genève

Sébastien Bertrand, Groupe écosocialiste, Solidarités, ancien conseiller municipal

Olivia Bessat, Conseillère Municipale, Parti socialiste, Ville de Genève

Vincent Bircher, Président, Syndicat des services publics, Genève

Yann Boggio, politologue

Valérie Boillat, Reponsable de formation, Movendo – Institut de formation des syndicats, Berne

Céline Bolomey, comédienne

Pierandré Boo alias Greta Gratos

Pierre-Yves Bosshard, Conseiller municipal, Parti socialiste, Ville de Genève

Thomas Bourgenot, Chargé de plaidoyer, Résistance à l’agression publicitaire, France

Oriana Bruecker, Conseillère municipale, Vice-cheffe de groupe, Parti socialiste, Ville de Genève

Bertrand Buchs, Député au Grand Conseil, Le Centre, Genève

Maryelle Budry, Conseillère municipale, Ensemble à Gauche, Ville de Genève et membre du comité de l’AVIVO

Antonin Calderon, économiste, spécialiste des chaînes de valeur de la transition écologique

Sandro Cattacin, Professeur ordinaire, Département de sociologie, Université de Genève

Laurent Cennamo, Poète

Louis Chenaille, Chargé de communication, Organisation mondiale contre la torture

Alessandro Chidichimo, Président, Association La Cantine scientifique

Frederic Choffat, Réalisateur

Noel Constant, Président, Fondation Carrefour-Rue

Bernard Clerc, syndiqué et ancien député

Marisa Cornejo, Artiste plasticienne

Robert Cramer, Avocat, ancien Conseiller d’Etat et Conseiller aux Etats

Pablo Cruchon, Député, Ensemble à Gauche

Christian Dandrès, Conseiller national, PS Genève

Cathy Day, Présidente, Ligue suisse des droits de l’homme, section Genève

Marjorie de Chastonay, Députée au Grand Conseil genevois, Les Vert.e.s

Julie de Dardel, PhD, Maître-assistante, Département de géographie et environnement, Université de Genève

Philippe de Rougemont, Député, Les Vert.e.s, Genève

Laurence Deonna, Reporter, photographe, écrivaine

Thierry Deonna, Professeur honoraire, Unité de Neurologie et de Neuroréhabilitation Pédiatrique, CHUV

Christine Dellsperger, ATTAC Genève

Joel Depommier, Rédacteur en chef, Voix populaire

Romain de Sainte Marie, Député au Grand Conseil genevois, PS.

Alpha Dramé, PhD, Directeur de l’institut international d’écologie industrielle et d’économie verte

Valentin Dujoux, Conseiller municipal, Les Verts, Ville de Genève

Mathias Erhardt, Conseiller municipal et chef de groupe, Les Vert.e.s, Ville de Genève

Ricardo Espinosa, Head of the Geneva Office, International Association for Human Rights Advocacy in Geneva

Emmanuel Excoffier (Exem), dessinateur

Silvia Fabiani, vidéaste et vidéo-performer indépendante

Béatrice Faidutti-Lueber, Directrice, Association Appartenances Genève

David Fernex, enseignant au secondaire II

Teo Frei, Militant de la Grève du Climat et Solidarités Genève

Dominique Froidevaux, ancien directeur de CARITAS, Genève

Julie Frossard, travailleuse sociale

Giorgi Fulzio, Réseau objection de croissance

Simon Gaberell, Professeur HES assistant, Dr. en géographie

Laure Gabus, journaliste 

Khaled Gaiji, Chargé de plaidoyer, Résistance à l’agression publicitaire, France

Theogène Gakuba, Enseignant-chercheur, Haute école de travail social, Genève

Jerôme Gasser, juriste

Amanda Gavilanes, Députée au Grand Conseil genevois, Parti socialiste

Wahba Ghaly, Conseiller municipal, Parti socialiste, Vernier &  consultant auprès d’organisations philanthropiques internationales

Francisco Gonzalez, Président de l’association Artisticamente et membre du comité de l’AVIVO

Béatrice Graf, Musicienne et compositrice, Présidente du Groupe Culture, Les Vert.e.s, Genève

Sylviane Guichard, enseignante retraitée

Jocelyne Haller, Députée au Grand Conseil genevois, Ensemble à Gauche

Christian Hänggi, Präsident, IG Plakat Raum Gesellschaft, Zurich

Pascal Holenweg, Conseiller Municipal, Parti socialiste, Ville de Genève

Tahar Houchi, Directeur, Festival international du film oriental de Genève

Ahmed Jama, Conseiller municipal, Chef de groupe, Parti socialiste, Ville de Genève

Roland Junod, Enseignant en philosophie et éthique politique, retraité de la Haute école de travail social, Genève

Catherine Kammerman, Vice-présidente, Festival international du film oriental de Genève

Uzma Khamis Vannini, Présidente, Conseil Municipal, Genève, Les Vert.e.s

Yasser Khazaal, Président, Société suisse de psychiatrie sociale

Delphine Klopfenstein Broggini, Conseillère nationale et présidente des Verts genevois

Pierre Kohler, Docteur en économie, économiste à la CNUCED et membre de Décroissance Suisse

Katharina Kreil, artiste plasticienne

La Biturne de Genève, meilleure quotidien satirique de Suisse romande

Katia Leonelli, Députée au Grand Conseil genevois, Les Vert.e.s

Ilan Lew, Président du Cercle Martin Buber

Nicolas Liengme, psychiatre et psychothérapeute d’enfants et d’adolescents, coprésident Association Paidos

José Lilo, auteur, metteur en scène, comédien

René Longet, Expert en développement durable, ancien conseiller national et maire d’Onex

Christian Lopez-Quirland, Directeur d’une organisation d’entraide

Ana Lorzadeh, enseignante

Badia Luthi, Députée au Grand Conseil genevois, Parti socialiste

Philippe Macasdar, acteur et metteur en scène

Marta Julia Macchiavelli, Députée au Grand Conseil, Les Vert.e.s, Genève

Anne Mahrer, ancienne présidente du Grand Conseil Genevois et ancienne Conseillère Nationale, Les Vert.e.s.

Aude Martenot, Députée au Grand Conseil, Ensemble à Gauche, Genève

Caroline Marti, Députée au Grand Conseil, Cheffe de groupe, Parti socialiste, Genève

David Martin, Député au Grand Conseil, les Vert.e.s, Genève

Candice Martinez, Comité de la Maison de quartier de Plainpalais, Genève

Masino, Dessinateur

Lisa Mazzone, Conseillère aux Etats, Les Vert.e.s, Genève

Mathieu Menghini, Maître d’enseignement HES, historien de l’action culturelle

Jéremie Mercier, graphiste, La Mine

Joelle Minacci, Députée, Ensemble à Gauche & POP, Vaud

François Mireval, Coprésident, PS Ville de Genève

Cyril Mizrahi, Député au Grand Conseil genevois. PS.

Stéphane Montavon, Dessinateur

Marc Morel, Membre du comité, Ligue suisse des droits de l’homme, section Genève

Arnaud Moreillon

Hugo Mourah, chanteur et compositeur

Sonia Murcia, Secrétaire, Maloca Internationale

Anne Nally, Comité de la Maison de quartier de Plainpalais, Genève

Françoise Nyffeler, Députée au Grand Conseil, Ensemble à Gauche

Sylvia Oberson, Quartiers collaboratifs

Anja Oksalampi, assistante sociale retraitée

Isabelle Paquier-Eichenberger, Conseillère nationale, Les Vert.e.s, Genève

Luca Pattaroni, Maître d’enseignement et de recherche, EPFL

Gaspard Piguet, Président, Commission santé-sociale, Parti socialiste genevois

Madeleine Piguet, comédienne et danseuse

Beatriz Premazzi, psychanalyste

Stefania Presiozo, Conseillère nationale, Union populaire, Genève

Stéphanie Prizreni, Programmatrice et productrice, Fonderie Kugler

Estelle Revaz, Violoncelliste, Présidente, Commission culture, Parti socialiste genevois

Nicolas Rey, Sortir de la pub.ch

Jerôme Richer, auteur et metteur en scène

Leonardo Rodriguez-Perez, Human Rights Expert & Président Maloca Internationale

Eric Roset, photographe

Dorian Rossel, metteur en scène

Raphael Roux, avocat

Marlyne Sahakian, Professeure associée, Département de sociologie, Université de Genève

Eva Saro, Directrice, Fondation Images & Société

Marco Sassoli, Professeur ordinaire de droit international, Département de droit, Université de Genève

Christel Saura, Conseillère municipale, Parti socialiste, Ville de Genève

Tobia Schnebli, Président du Parti du travail, Genève

Thibault Schneeberger, secrétaire associatif, Solidarités

Salma Selle, Conseillère municipale, Parti socialiste, Genève

Camille Selleger, avocate-stagiaire ASLOCA, comité STOP 5G

Mireille Senn, monteuse-vidéo et militante syndicale

Carlo Sommaruga, Conseiller aux Etats, Parti Socialiste, Genève

Andrienne Soutter, associations Michel Soutter et des habitants de la vieille ville, Genève

Adrian Stiefel, responsable et fondateur de l’Antenne LGBTI Genève, Eglise protestante de Genève

Brigitte Studer, Conseillère municipale, Ensemble à Gauche, Genève

Martine Sumi, Présidente de la Gymnastique Seniors, Genève

Sylvain Tarrit, Permanent, Mouvement populaire des familles

Sylvain Thévoz, Député au Grand Conseil genevois, Parti socialiste

Christopher Torres, graffeur

Thomas Vachetta, travailleur social

Pierre Vanek, Deputé, Ensemble à Gauche, Genève

Katarzyna Wac, Comité de la Maison de quartier de Plainpalais, Genève

Nicolas Walder, Conseiller national, Les Vert.e.s, Genève

Nicolas Wadimoff, Responsable du Département Cinéma, Haute école d’art et de design, Genève

Danièle Warynski, Maître d’enseignement et de recherche, Haute école de travail social, Genève

Thomas Wenger, Député au Grand Conseil et président du Parti socialiste genevois

Alexandre Winter, Pasteur, Eglise protestante de Genève

Lea Winter, Sortir du capitalisme Suisse Romande & FIAN International

Delphine Wuest, Conseillère Municipale, Les Verts, Ville de Genève

Christian Zaugg, Député, Ensemble à Gauche, Genève

Dominique Ziegler, auteur et metteur en scène

Jean Ziegler, Ancien Conseiller national et membre du Comité des droits de l’homme des Nations Unies

Manuel Zwyssig, Conseiller Municipal, Parti socialiste, Ville de Genève

« Je soutiens l’initiative Genève Zéro Pub car la publicité commerciale diffuse, entretient et renforce les stéréotypes sexistes. »
Françoise Nyffeler, Députée Ensemble à Gauche, membre du Collectif genevois de la Grève féministe